Citation : " (...)Viennent ensuite les nourrices (images de la terre nourricière), assises dans un fauteuil d'osier et allaitant  un ou deux enfants. Ce "lien du lait" est unique dans l'Occident romain, et typiquement gaulois." 

Maurice Franc "Les figurines de terre blanche de l'Allier" Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais, 1er trimestre 1990

Que sont ces figurines ?

Principales caractéristiques des figurines en terre blanche

Quelques repères chronologiques

Fin XVIIIème, début XIXème siècle, des figurines en terre cuite, de couleur blanche sont découvertes dans des tombes gauloises, dans les ruines de temples, dans des villas gallo-romaines.

Mais de ces statuettes on ne sait rien. De nombreuses interrogations demeurent sans réponse : où ont-elles été fabriquées ? quand ? comment ? par qui ? pour quels usages ?

Premiers éléments de réponse

Dans le département de l'Eure, en 1826, François Georges REVER, correspondant de l'Institut, envoie un compte-rendu à la suite de la découverte d'un atelier de potier.

Des personnages, des animaux ont été mis au jour. Ils permettent alors d'affirmer que ces figurines blanches ont été fabriquées en Gaule, par des Gaulois.

Fragment de Vénus Figurine en terre blanche

30 ans plus tard, des découvertes majeures

A partir de 1856, à l'occasion de la construction du réseau ferroviaire; de nombreuses découvertes ont lieu dans le département de l'Allier. Des fours, des moules, de multiples fragments épars, mais aussi des statuettes intactes sont mises au jour.

Des collections importantes sont constituées.

C'est à ce moment là qu'Edmond TUDOT (1805-1861) réalise les nombreux dessins de toutes les trouvailles.

On commence alors, peu à peu, à observer, comparer, reconstituer...

De cette période jusqu'à nos jours, avec des moyens techniques de plus en plus sophistiqués, la connaissance de ces figurines n'a cessé de progresser. Mais aujourd'hui encore, de nombreujses incertitudes demeurent. 

 

Mensurations de quelques figurines

Fragment 3 de Vénus

Ces photographies de Vénus                                         proviennent du Fonds Maurice Franc

La moins haute des figurines, à peine 5 cm, c'est une poule. Parmi les plus grandes, avec 22cm environ, on peut citer une Vénus, Taranis.

Voici les mensurations, en centimètres, hauteur (H) et largeur (l) des principales figurines. La troisième dimension (l'épaisseur) n'est pas indiquée car, sur une même figurine, celà peut beaucoup varier.

Des déesses et des dieux

Vénus : H = 17 à 22 ; l = 5 à 6

Vénus dans un édicule : H = 23 ; l = 12

Vénus protectrice : H = 20 ; l = 10

Déesse nourrice : H = 14 à 19 ; l = 6

Minerve : H = 17  ; l = 7

Taranis : H = 22 ; l = 8

Sucellus : H = 17 ; l = 5 

 

Fragment 6 de Vénus

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 28/01/2018