Citation : " (...)Viennent ensuite les nourrices (images de la terre nourricière), assises dans un fauteuil d'osier et allaitant  un ou deux enfants. Ce "lien du lait" est unique dans l'Occident romain, et typiquement gaulois." 

Maurice Franc "Les figurines de terre blanche de l'Allier" Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais, 1er trimestre 1990

Fiche L : MARELLES

Le jeu de marelles était pratiqué par les enfants romains et gallo-romains. Des tracés ont été trouvés, lors de fouilles archéologiques, sur des plateaux en pierre, des tuiles. Mais, le plus souvent les enfants traçaient le plateau de jeu au sol.  Deux types de marelles ont été retrouvées : l'une circulaire, l'autre avec des carrés.

 

Pour chaque modèle, plusieurs jeux différents sont possibles.

 

Les plateaux de jeu, version PDF pour impression

Marelle 4 diametres plateauMarelle 4 diametres plateau (30.78 Ko)

 

Marelle 3 carres plateau a4Marelle 3 carres plateau a4 (52.33 Ko)

Les pions

Ils peuvent être très variés ; voici quelques possibilités :

  • des cailloux, des boutons, des pions d’un autre jeu (dames) de deux couleurs différentes,
  • deux types de nouilles,
  • des noisettes et des noix ; les enfants à l’époque utilisent les noix pour de très nombreux jeux. (voir Fiche A : LES NOIX)

Marelle 4 diametres plateau

Marelle : règle 1

(aveccette marelle circulaire)

 

2 joueurs

1 plateau de jeu

3 pions par joueur

But du jeu : aligner ses trois pions sur l’un des quatre diamètres du cercle (lignes droites).

Déroulement :

1/ On décide au départ en combien de manches se déroulera la partie : 3, 5, 7 ? (Un nombre impair de manches permet d’avoir un gagnant et évite les ex-aequo)

2/ Chaque joueur, à tour de rôle, dépose un de ses pions aux intersections des lignes (cases rondes), en tentant d’aligner ses trois pions.

C'est gagné !

Marelle alignement diametre

3/ Quand tous les pions des deux joueurs ont été posés sur le plateau de jeu, sans qu’aucune ligne ne soit constituée, alors les joueurs, toujours à tour de rôle, déplacent d’une case un de leurs pions, en suivant les lignes. Il n’est pas possible de se rendre sur une case déjà occupée. Il n’est pas possible de sauter par-dessus un pion adverse ou un de ses pions.

4/ Le premier qui aligne ses trois pions marque un point.

Si un joueur est bloqué, ne pouvant déplacer aucun pion, il a perdu. L’autre marque un point.

 

Ensuite, une nouvelle manche débute.

 

Marelle : règle 2

 

On garde les mêmes règles que ci-dessus. Mais en plus, il est également possible d'aligner trois pions sur le cercle.

C'est gagné

Marelle alignement circonference

Marelle 3 carres plateau a4

Marelle : règle 3

(avec la marelle aux trois carrés imbriqués)

 

2 joueurs

1 plateau de jeu

3 pions par joueur

But du jeu : aligner ses trois pions sur l'une des lignes.

 

Déroulement :

1/ On décide au départ en combien de manches se déroulera la partie : 3, 5, 7 ? (Un nombre impair de manches permet d’avoir un gagnant et évite les ex-aequo)

2/ Chaque joueur, à tour de rôle, dépose un de ses pions aux intersections des lignes (cases rondes), en tentant d’aligner ses trois pions.

C'est gagné quand les trois pions sont reliés par une ligne droite !

 

Jeu numéro 4

(avec la marelle aux trois carrés)

 

But du jeu : être le premier à faire passer ses pions d’un côté à l’autre du plateau de jeu.

Déroulement : Au début du jeu les pions sont alignés aux deux extrémités du plateau.

Joueur 1

Marelle carree debut du jeu

Joueur 2

 

 

 

Ensuite chacun, à tour de rôle, déplace un de ses pions, d’une case, en suivant les lignes.

On ne peut se placer sur une case déjà occupée.

On ne peut sauter par-dessus un de ses pions ou bien un pion de l’adversaire.

La partie se termine quand un des joueurs, (le gagnant), a fait passer ses trois pions sur la ligne opposée à celle de départ.

Ou bien la partie se termine quand un des joueurs, le perdant, ne peut plus déplacer aucun pion car il est bloqué, coincé par les pions adverses.

 

Jeu numéro 5

(Sur la grande marelle aux 3 carrés)

2 joueurs

1 plateau de jeu

6 ou 9 pions par joueur

But du jeu : tenter d’aligner trois de ses pions afin d’éliminer les pions de l’adversaire.

Déroulement : Chaque joueur possède au moins 6 pions (mais il est possible d’en avoir jusqu’à 9 ; toutefois plus il y a de pions, plus la partie est longue).

Au début, à tour de rôle chacun des joueurs dépose un de ses pions sur les intersections. En tentant déjà d’aligner trois pions, en faisant en sorte d’empêcher l’autre joueur de réussir un alignement de trois pions.

Le joueur qui réussit un alignement de trois pions, retire du jeu un pion de l’adversaire.

Quand tous les pions sont en jeu, toujours à tour de rôle, chaque joueur déplace un de ses pions, sur une case voisine libre, en suivant les traits tracés.

Chaque fois qu’un joueur réalise un alignement il retire du jeu un des pions de l’autre joueur.

Un alignement peut être défait et reconstitué plusieurs fois de suite.

La partie se termine

  • soit quand un joueur (le perdant) n’a plus que deux pions sur le plateau : il ne peut plus réaliser un alignement de trois pions.
  • soit quand les pions d’un joueur (le perdant) sont tous bloqués.

 

Une nouvelle partie débute alors.

 

Jeu numéro 6

Variante de la règle ci-dessus

 

Au début du jeu, quand on dépose ses pions sur le plateau, il n’est pas possible de faire des alignements de trois pions. Sur une ligne on ne peut avoir que deux pions d'un même joueur.

Les alignements sont admis seulement quand tous les pions sont sur le plateau et que commencent les déplacements.

 

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 08/04/2020