Citation : " (...)Viennent ensuite les nourrices (images de la terre nourricière), assises dans un fauteuil d'osier et allaitant  un ou deux enfants. Ce "lien du lait" est unique dans l'Occident romain, et typiquement gaulois." 

Maurice Franc "Les figurines de terre blanche de l'Allier" Bulletin de la Société d'Emulation du Bourbonnais, 1er trimestre 1990

ZILITCH Kaspar

L’ hypothèse de la déesse écarlate.

 

Texte : Zilitch Kaspar

L’ hypothèse de la déesse écarlate.

 Journal de Kaspar Zilitch, (extraits)

 

Venus protectrice photo dominique boutonnet

 

 

Ce texte est la propriété de son auteur. Aucune utilisation ne peut être envisagée sans avoir obtenu au préalable son accord.

 

 

 

 

15 mars 2028

Fort accroissement tensions sociales. De plus en plus, Handmaid’s Tale de Margaret Atwood brandi comme manifeste de résistance féministe. Dans cet ouvrage, description de Gilead, république théocratique, survivaliste, paranoïaque, à domination masculine blanche et asservissement femmes (narratrice = femme asservie). HMT érigé en symbole par femmes pour dénoncer inégalités actuelles, avec succès grandissant ou préoccupant, selon point de vue. Pour tenter enrayer mouvement dangereux pour équilibre politique, Gouvernement Mondial Unifié a décidé ce jour de confier à comité scientifique analyse de crédibilité historique de HMT. Suis nommé en tant que philologue et historien spécialiste Canada, où est situé récit. Egalement dans comité, Erich Romzuey, Oliveiro de Figueira, Naldo Prumt, tous experts incontestables. Avons un mois pour rendre rapport.

..

2 avril 2028

Malgré fortes pressions durant notre travail, tente de garder l’esprit clair et distancié. Lors de publication HMT en 1985, M. A. indiquait faire reposer son récit sur témoignage authentique. Posture qui conférait à texte forme de véracité historique, que reprennent à leur compte mouvements sociaux actuels. M.A. consciente que source unique non recoupée n’était pas vérifiable. De plus, HMT présenté comme roman, mais M. A. avait pris soin de faire suivre sa reconstitution par analyse historique critique. Cette (pseudo ?) analyse concluait qu’il était impossible que société théocratique décrite par témoignage et mise en récit par M. A., avec tel degré de violence, ait jamais pu exister.

..

15 avril 2028

Rapport de conclusion. Documents utilisés par M. A. pour HMT existent bel et bien (dossier LO-MAN 427 des Archives Nationales Canadiennes, versé par M. A. elle-même), et pas de la main de M. A. (mon expertise philologique).  Rédactrice/narratrice inconnue.

En absence de sources complémentaires : impossibilité de trancher sur question éventuel faussaire autre que M. A. Témoignage (si c’en est un) évidemment partial, et à charge. Textes fragmentaires, fortement complétés par imagination M. A., féministe affirmée.

Compte tenu climat insurrectionnel actuel, HMT doit être impérativement considéré comme fiction voire élucubration sans véritable fondement : sorte d’anti Eldorado, république Gilead très probablement jamais existé. Préconisation comité en vue apaisement des tensions provoquées par ouvrage : interdiction pure et simple.

..

27 juin 2028

Publication conclusions et interdiction ouvrage ont suscité tollé planétaire et renforcé insurrection. Ai dû entrer en clandestinité pour échapper à vindicte populaire. Collègues moins chanceux. Entretemps, grève générale du sexe par femmes sur inspiration Lysistrata. A entraîné chute GMU, création puis arrivée au pouvoir (ce jour) de Ordre Matriarcal Mondial.

..

5 septembre 2031

Reprends journal après immenses troubles Grande Déflagration puis Grand Repli. Déséquilibre entre population mondiale et ressources, renforcé par changements climatiques et réduction surfaces habitables, ont provoqué guerres généralisées. Saint-Barthélemy planétaire : entre août et novembre 2028, 8 des 11 milliards humains massacrés. Reconfiguration en une dizaine d’Etats autonomes, abandon total de gouvernance mondiale. 

Miraculeusement réchappé. Réfugié dans Emirat Islamo-Eskimo installé sur territoire ancien Labrador.

 

6 septembre 2031

Préoccupé par question de responsabilité du comité HMT dans déclenchement Gr. Défl. Je l’ignore à vrai dire, et laisse aux générations d’historiens à venir (s’il en existe…) soin de se pencher sur question.

..

4 juillet 2037

Suis sollicité pour examiner découverte archéologique singulière à Bab-El, au cœur de l’Emirat. Arrivée sur les lieux vers 15h, accueil par prof. Oliver Lawrence qui donne orientations générales.

Site au cœur d’un plateau de forme circulaire très frappante. Géométrie régulière issue d’impact météoritique daté de 200 mio années. Avant 2028, île ceinturée par lac artificiel (barrage détruit lors de Gr. Défl.).

Site = nécropole fouillée sur environ 2 hectare, datation milieu ou seconde moitié 20e siècle. 

Remarquable : site inconnu des archives, suggère communauté totalement coupée du  monde contemporain.

Moyens archéologiques colossaux mis en place par Emirat, avec technologies les plus modernes. Ossements analysés en direct sur place (datation, âge, genre, génétique, état sanitaire, régimes alimentaires).

..

5 juillet 2037

D’abord exploration aérienne du site. Suis frappé par organisation extraordinairement raisonnée des vestiges. Me fait penser à rigoureuse perfection des fractales, où image du tout se retrouve dans détails, et réciproquement. Résonance avec géométrie de l’ancienne île.

Nécropole contenant essentiellement des inhumations. Articulée autour d’un vaste cercle d’environ 50 m de diamètre, formé par sépultures toutes masculines, disposition rayonnante, têtes orientées vers centre du cercle. Hommes en armes (matraques cloutées, poignards en acier).

Dans cercle 50 m, six cercles de diam. = 12 m, dessinant angles d’hexagone, cerclés de pierres.  A l’intérieur de chaque cercle, double tombe centrale, puis série de tombes doubles ou simples disposées autour tombe centrale.

Dans chaque tombe centrale, couple masculin/féminin, plus ancien qu’autres défunts du cercle 12 m. Remarquable : défunts systématiquement accompagnés d’une statue en pierre, haut. = env. 0,90 m, représentant un couple (divinités ? défunts ?) assis sur banquette ; probable marqueur de tombe (stèle ?).

Sur extérieur du cercle 50 m, face à chaque petit cercle intérieur, nouveau cercle (soit 6 cercles). Diam. env. 8 m. Constitué de sépultures toutes féminines, pieds tournées vers centre cercle. Vers têtes, parfois sépultures nouveaux-nés. A nouveau systématique : sur chaque corps, à hauteur bassin ou haut fémurs, statuette en terre cuite blanche, hauteur env. 15 cm. Modèle répétitif (production série ?). Représente grand personnage féminin, accueillant dans bras écartés série personnages plus petits : trois enfants sexe indét., deux jeunes filles (ou femmes). Grand personnage nu, porte sur bras et passant derrière buste voilage ou manteau, avec nettes traces de peinture rouge sombre.

Largement à l’écart (env. 140 m) de nécropole géométrique, grande fosse commune contenant plusieurs dizaines de corps. Enchevêtrement général. Corps majoritairement féminins, quelques masculins. Traces divers traumatismes : os brisés, distorsions vertèbres (caractéristique de pendaison selon prof. O. L.), crémations partielles. Signes de grande violence, me rend très mal à l’aise.

Prof. O. L. me présentera demain résultats analyses osseuses et génétiques. Travail sans relâche de son équipe pour achever analyses.

 

6 juillet

Ai mal dormi. Subjugué par site archéologique. Rêves de fractales et déesses écarlates.

Résultats analyses génétiques résumés comme suit :

- défunts dans tombes centrales à stèle des cercles 12 m ; aucun lien de parenté (mari et femme ?)

- défunts autour tombes centrales : sans lien avec femmes de tombe centrale ;  systématiquement fils ou filles d’hommes tombe centrale et de femmes de cercles extérieurs 8 m

- nouveau-nés : systématiquement enfants d’hommes tombes centrales et femmes aux statuettes féminines des cercles 8 m (> statuettes probablement à interpréter comme symbole de maternité)

- aucun lien génétique entre hommes en armes du cercle 50 m et reste nécropole

- aucun lien génétique entre individus fosse commune et nécropole principale

Longue discussion avec prof. L. O. sur interprétation. Tout pointe vers groupe social extrêmement structuré et cloisonné, avec fonctions définies : rôle dominant (tombes centrales), rôle guerrier (hommes armés semblant protéger les dominants), rôle de procréation (femmes aux statuettes).  Fosse commune avec traces de violence suggère contrôle très fort (mises à l’écart).

Analogies extrêmement troublantes avec HMT de M. Atwood : stricte stratification sociale, réduction de majorité des femmes à fonction procréatrice au service classe dominante, etc. Serait-ce vestiges de Gilead ? Valeur du témoignage rejeté (par moi y compris) comme ‘élucubration féministe’ dans contexte antérieur à Gr. Déflagr., doit être reconsidérée face à telles découvertes. Pour moi, guère de doute sur identification.

..

10 juillet 2038

Grand perplexité et pensées contradictoires face à découvertes Bab-El / Gilead : épouvante devant violence évoquée par corps fosse commune, fascination devant rigueur organisation sociale. Reflets de radicalité. Eprouve mêmes sentiments en repensant à statuette féminine : Dame ou déesse (mon hypothèse préférée) écarlate vue soit comme figure maternelle bienveillante, soit comme symbole d’asservissement.

En comparaison des causes de Gr. Défl., société de Gilead semble apporter forme de réponse, ou voie alternative : contrôle strict, rôles définis, maîtrise procréation, peuvent être vus comme tentative d’enrayer dérives démographiques qui ont conduit Humanité à catastrophe.

 

 

FIN

Ajouter un commentaire

 

Date de dernière mise à jour : 19/10/2018